skip to Main Content
Comment venir à bout des enfants difficiles

Comment venir à bout des enfants difficiles

Eh non! Nous n’aborderons pas le terrible two… Nous parlons ici des enfants qui repoussent systématiquement ce qui est vert dans leur assiette ou qui s’imaginent qu’un bol de jujubes constitue un repas équilibré. Vos enfants ont peut-être déjà quelques mauvaises habitudes alimentaires que vous aimeriez changer, mais vous craignez leur réaction. Au départ, ils seront certainement réticents. Par contre, les enfants apprennent et s’adaptent beaucoup plus facilement que les adultes.

La santé, une priorité!

La bonne nutrition est aussi importante que le port de la ceinture de sécurité dans la voiture – vous devriez insister tout autant! Si vous permettez à vos enfants d’établir de bonnes habitudes alimentaires, ils en profiteront toute leur vie et dès maintenant puisque le corps des enfants répond rapidement à ce qu’il ingère.

Voici quelques conseils qui sauront sûrement vous faciliter la tâche dans votre mission.

  1. Ayez une bonne discussion sur le principe et permettez-leur de participer à la prise de décision avant de commencer.
  2. Apportez de petits changements graduels qui se transformeront en de nouvelles habitudes (p. ex., remplacer jus/lait/boissons gazeuses par de l’eau).
  3. Faites appel à leurs intérêts pour les convaincre des bénéfices d’une alimentation saine (p. ex., tous les enfants veulent être forts, en santé, rapides, intelligents, beaux, etc.).
  4. Apprenez-leur à faire des choix alimentaires éclairés (p. ex., en faisant l’épicerie, faites un jeu avec l’identification d’aliments sains et d’aliments transformés/sucrés/vides de nutriments).
  5. Faites-les participer à la préparation des repas autant que possible – même les tout-petits peuvent tenir une cuillère à mesurer ou déchiqueter de la laitue.
  6. Montrez l’exemple!
  7. Évitez les tentations dans la maison; assurez-vous plutôt d’avoir toujours de bons aliments sous la main (p. ex., des crudités toutes prêtes dans le frigo).
  8. Encouragez d’autres parents et membres de la famille à mettre des aliments sains à la disposition de vos enfants; faites des démarches auprès de l’école de votre enfant.
  9. Apportez avec vous une quantité suffisante de collations nutritives lorsque vous sortez afin d’éviter d’acheter de la nourriture abordable, certes, mais de piètre qualité.
  10. Mettez en œuvre la stratégie « cinq bouchées, cinq fois » (décrite ci-dessous).

Cinq bouchées, cinq fois

Il s’agit d’une méthode pour aider les papilles des enfants – et des adultes! – à aimer de nouveaux aliments sains. Servez un aliment à cinq occasions différentes et demandez à l’enfant de prendre cinq bouchées chaque fois. Pourquoi? Parce que le cerveau repousse automatiquement les goûts inconnus, surtout l’amertume qui est présente dans plusieurs légumes. C’est un mécanisme de défense – la néophobie alimentaire innée – pour nous empêcher de manger des aliments dangereux dans la nature, comme des baies toxiques. Prendre au moins cinq bouchées à cinq reprises aide à passer outre ce mécanisme. Expliquez la méthode à votre enfant et faites-en un jeu amusant : qui aimera quel aliment le plus rapidement?

Si vous vous donnez la peine de mettre en pratique un ou plusieurs des 10 conseils, vous serez surpris de voir de plus en plus d’aliments santé frayer leur chemin dans vos habitudes familiales. Et ce, peu importe l’opposition initiale au changement!

 

 

 

 

[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Back To Top