skip to Main Content

Foire aux questions

Vous avez des questions? Consultez notre foire aux questions!

Foire aux questions

Vous avez des questions? Consultez notre foire aux questions!

Non. Votre docteur en chiropratique est un professionnel de la santé de premier contact et peut donc être consulté directement sans prescription médicale. Le chiropraticien possède un doctorat universitaire (5 ans) au même titre que votre médecin de famille. Il a la responsabilité de faire un examen complet adapté à votre situation et doit poser un diagnostic chiropratique avant d’entreprendre un traitement. De plus, il a le devoir de vous recommander à un autre professionnel s’il détermine que votre situation sort de son champ d’expertise. Ainsi, il pourra travailler en collaboration avec votre médecin (ou tout autre professionnel de la santé) afin de vous aider à atteindre vos objectifs le plus rapidement possible.

Lorsque vous consultez pour la première fois, votre docteur en chiropratique doit effectuer un examen complet qui l’aidera à déterminer la nature de votre problème. Ce rendez-vous inclut une entrevue clinique, ainsi que de nombreux tests et examens. Dans certains cas, il peut également s’avérer nécessaire de prendre des radiographies. Le prix de votre examen chiropratique initial pourra ainsi varier en fonction des divers examens qui seront jugés nécessaires selon votre situation. Informez-vous sur les différents tarifs applicables lors de la prise de votre rendez-vous afin d’éviter les surprises.

Non, l’assurance-maladie du Québec ne couvre pas les soins chiropratiques. Toutefois, de nombreux assureurs privés couvrent en partie ou en totalité les examens et traitements prodigués par votre chiropraticien.

La réponse à cette question dépend de deux facteurs : l’état de votre situation actuelle et vos objectifs. Lors des premières rencontres, votre docteur en chiropratique s’assurera de vous donner l’heure juste en ce qui concerne votre problème, et vous donnera ses meilleures recommandations dans le but de vous permettre de vous rétablir rapidement et d’éviter les récidives dans le futur. Gardez en tête que vous êtes le chef d’orchestre de votre santé. Vous pouvez ainsi commencer et terminer votre suivi à tout moment, selon vos préférences.

Parfois. Après l’analyse de votre état et en fonction de la technique qu’il utilise, le chiropraticien peut choisir ou non de prescrire des examens radiologiques. Il peut vouloir identifier des contre-indications possibles à son traitement ou approfondir son examen afin de poser son diagnostic chiropratique.

Le chiropraticien doit compléter un doctorat de premier cycle universitaire de 245 crédits, offert uniquement (au Québec) à l’Université du Québec à Trois-Rivières. Ce programme totalise près de 5000 heures de formation sur 5 ans; près de la moitié de ces heures sont effectuées dans le cadre d’un internat d’une durée de 18 mois.

Le futur chiropraticien étudie entre autres l’anatomie, la physiologie, la biomécanique, la radiologie, la microbiologie et la biochimie en plus des sciences chiropratiques (diagnostic, techniques chiropratiques, etc.).

Afin d’obtenir son diplôme, le futur chiropraticien doit réussir trois examens canadiens. La formation du chiropraticien est standardisée partout dans le monde.

Pour obtenir son permis de pratique, le chiropraticien doit se conformer aux exigences de l’Ordre des chiropraticiens du Québec, qui comprennent des heures de formation continue obligatoire.

Oui. Les experts du domaine sont tous d’accord pour dire que les soins chiropratiques sont hautement sécuritaires, peu importe votre âge. Les complications les plus communes associées aux soins chiropratiques sont des courbatures ou une aggravation temporaire des symptômes qui dure généralement moins de 24 heures suivant un traitement. Les complications plus graves sont tellement rares qu’il est difficile d’en tirer des statistiques précises (difficile de mesurer quelque chose qui n’arrive pratiquement jamais).

Bien souvent, les autres options qui pourraient vous soulager sont beaucoup plus risquées. Par exemple, un grand nombre de personnes, à la recherche de soulagement pour leurs douleurs physiques, se tournent vers les anti-inflammatoires non stéroïdiens (Advil, Voltaren, Motrin, Celebrex, Aspirin, etc.) et les mélanges du type « Robaxacet ». Ces médicaments, souvent en vente libre à la pharmacie, sont la cause de problèmes graves bien plus souvent que les soins chiropratiques. En effet, ils seraient la cause de 20 000 hospitalisations et d’environ 2000 décès chaque année au Canada.

En somme, la chiropratique s’avère un choix hautement sécuritaire et tout naturel!

Oui. La recherche chiropratique est plus vivante que jamais, même au Québec. La chiropratique fonde ses principes sur la science et de nombreuses études démontrent désormais l’efficacité et la sécurité des soins chiropratiques. Consultez l’Observatoire sur la chiropratique de l’UQTR pour découvrir les recherches qui sont faites ici-même.

La subluxation vertébrale est une dysfonction mécanique et neurologique affectant une articulation vertébrale. Elle est au cœur du traitement chiropratique. Ses conséquences sont multiples. Consultez cet article pour mieux comprendre ce phénomène.

L’ajustement chiropratique est une manipulation articulaire spécifique, réalisée dans une faible amplitude, mais à très haute vitesse. Cette manœuvre permet de redonner du mouvement à une articulation subluxée. L’ajustement chiropratique déclenche aussi une normalisation du système nerveux.

L’ajustement chiropratique peut être effectué sur n’importe quelle articulation du corps, dont celles qui composent la colonne vertébrale. Le chiropraticien peut utiliser ses mains ou un autre outil pour prodiguer son ajustement. Les effets de l’ajustement chiropratique sont nombreux : relâchement de la musculature, amélioration de la mobilité, réalignement de l’articulation, réduction de la douleur, rétablissement de la communication nerveuse, etc.

De nombreuses personnes sont curieuses de savoir d’où provient le fameux son de « craquement » souvent associé aux soins chiropratiques. Tout d’abord, il faut savoir que ce phénomène n’a rien de dangereux. Il est aussi important de savoir que votre docteur en chiropratique peut vous venir en aide avec des outils qui n’impliquent pas de « craquement ». Le bruit entendu est en fait un dégagement de gaz qui se produit à l’intérieur de l’articulation lorsqu’elle est amenée dans un mouvement un peu plus ample qu’à l’habitude. À titre d’illustration, c’est semblable à ce qui se produit lorsque l’on retire un crochet à ventouse de la paroi de la douche. Le « pop » qui se fait entendre provient du vide créé entre la ventouse et la paroi. De la même façon, lorsque les deux surfaces d’une articulation s’éloignent l’une de l’autre (comme lorsqu’on tire sur un de nos doigts, par exemple), il y a un vide qui se crée et qui provoque le « pop » parfois entendu. Ce ne sont donc pas les os qui craquent ni aucune autre structure qui se brise ou s’endommage. Au contraire, lorsque votre docteur en chiropratique effectue son travail sur une articulation, il rétablit le mouvement normal et la fonction adéquate de votre articulation, permettant ainsi un relâchement important des tensions dans cette région.

Il n’y a donc rien à craindre lorsque ces manœuvres sont exécutées par un professionnel hautement qualifié comme un docteur en chiropratique. Et si jamais vous avez encore certaines craintes, n’hésitez surtout pas à en discuter avec votre praticien. Il sera en mesure de proposer un plan de match efficace qui prendra en compte vos préférences. Consultez cet article pour en apprendre plus.

Oui. Les soins chiropratiques sont considérés comme hautement sécuritaires pour les enfants, même pour les nouveau-nés. Les docteurs en chiropratique sont en mesure d’adapter leurs interventions en fonction du niveau de développement de l’enfant et ainsi rendre les soins agréables et confortables pour les tout-petits. En fait, les parents sont souvent surpris de constater que les enfants adorent leurs visites en chiropratique! Les parents se tournent couramment vers la chiropratique pour différents problèmes communs chez les enfants (coliques, maux d’oreilles, énurésie [pipi au lit], tête plate, torticolis congénital, maux de tête, douleurs de croissance, scoliose, blessures, etc.) ou encore pour une vérification préventive permettant d’assurer la santé et le développement harmonieux des plus petits comme des plus grands. Découvrez tous les bienfaits de la chiropratique pour les enfants ici.

Oui. De nombreuses femmes enceintes profitent des bienfaits des soins chiropratiques pour améliorer leur confort et réduire la douleur pendant la grossesse. Les changements physiques provoqués par le fœtus et les fluctuations hormonales peuvent causer des problèmes articulaires multiples, notamment au niveau du bassin. Les ajustements chiropratiques préparent le corps à l’accouchement et l’aident à récupérer plus rapidement. Pour en savoir plus, consultez cet article.

Le corps entamera un processus de guérison grâce aux soins chiropratiques. La douleur sera probablement le premier élément à disparaître, suivront la normalisation des muscles et des articulations, le rétablissement du mouvement optimal, puis le renforcement et la consolidation du corps.

La douleur n’est pas un bon indicateur de l’état de la situation. Elle peut s’atténuer avec des médicaments, du repos et des soins chiropratiques de soulagement, mais cela ne veut pas dire que le problème est disparu.

Les chiropraticiens recommandent généralement à leurs patients de poursuivre les soins au-delà de la douleur afin de permettre au corps de se guérir totalement et ainsi prévenir les récidives. Ce choix demeure tout à fait personnel et reflète les valeurs et objectifs de chacun.

Le chiropraticien, en raison de ses connaissances et de son expérience, sait d’emblée que la prévention rapporte. La plupart des chiropraticiens croient en la chiropratique préventive et la proposent à leurs patients une fois que leur problème initial est résolu.

Il demeure au choix du patient de poursuivre ou non des soins de mieux-être en chiropratique. Faire le choix ou non de la prévention en santé est le reflet de valeurs personnelles. Bien manger, faire de l’activité physique, prendre soin de sa santé mentale sont autant de façons de cultiver son mieux-être. Inclure la chiropratique préventive dans son mode de vie relève du même domaine.

La plupart des gens le font avec la dentisterie préventive. Sommes-nous dépendants des soins dentaires? Certains vous diront que la seule dépendance que crée la chiropratique, c’est la dépendance au bien-être!

C’est une question fréquente qui s’est méritée un article complet sur le sujet.

Il est d’abord primordial de choisir un chiropraticien avec lequel vous établirez rapidement un lien de confiance. Voici quelques autres facteurs à considérer : proximité de la clinique de votre domicile ou de votre travail, approches et philosophies du chiropraticien, techniques utilisées, champ d’intérêt particulier (pédiatrie, sportive, périnatale, etc.), thérapies complémentaires et autres services offerts à la clinique, etc. Visitez le site web de la clinique du chiropraticien, posez des questions dans votre entourage. N’hésitez pas à changer de professionnel si vous n’êtes pas à l’aise, s’il ne communique pas bien avec vous ou si vous n’êtes pas satisfait et en confiance.

Les chiropraticiens membres de Monchiro.ca ont été sélectionnés avec soin pour leur niveau d’éthique professionnelle et de compétence élevé. En choisissant un membre de Monchiro.ca, vous êtes assuré d’une expérience de soins de santé répondant aux plus hauts standards actuellement disponibles. Demandez autour de vous qu’on vous recommande un chiropraticien de confiance. Il est aussi possible de trouver un chiropraticien dans votre région en passant par le bottin de l’Ordre des chiropraticiens du Québec.

Des questions? Notre regroupement de docteurs en chiropratique veut vous aider à soulager vos douleurs, malaises et inconforts de manière 100 % naturelle.

Des questions? Notre regroupement de docteurs en chiropratique veut vous aider à soulager vos douleurs, malaises et inconforts de manière 100 % naturelle.

Back To Top