skip to Main Content

Torticolis congénital

Dans cet article, vous apprendrez ce qu’est le torticolis congénital et quels en sont les symptômes et les causes. Vous découvrirez également de quelles façons le soulager et quels sont les traitements possibles du torticolis congénital. Finalement, vous verrez ce que la chiropratique peut faire pour aider les bébés et les enfants qui souffrent du torticolis congénital.

Torticolis congénital

Dans cet article, vous apprendrez ce qu’est le torticolis congénital et quels en sont les symptômes et les causes. Vous découvrirez également de quelles façons le soulager et quels sont les traitements possibles du torticolis congénital. Finalement, vous verrez ce que la chiropratique peut faire pour aider les bébés et les enfants qui souffrent du torticolis congénital.

Être aux prises avec un torticolis congénital

Torticolis congénital

Le torticolis congénital est un spasme important et généralement visible du muscle sterno-cléido-mastoïdien (situé à l’avant du cou) chez le nouveau-né.

Symptômes du torticolis congénital

Chez le nouveau-né

Dans les cas de torticolis congénital, le muscle sterno-cléido-mastoïdien est habituellement trop court, ce qui engendre une inclinaison de la tête au repos. Lorsqu’atteint d’un torticolis congénital, le nouveau-né aura de la difficulté à tourner la tête d’un côté. L’allaitement peut être plus difficile dans certaines positions et la mère pourrait remarquer que le bébé a une préférence pour un des deux seins.

Si le torticolis congénital n’est pas traité dans les premières semaines de vie, un aplatissement de la tête (plagiocéphalie) peut en découler en raison des positions prolongées du crâne sur le sol. Le torticolis congénital peut aussi entraîner une asymétrie dans le développement moteur du bébé : le bébé pourrait utiliser davantage une main, s’asseoir d’un seul côté, se lever d’une seule jambe ou ramper d’un seul bras… Le torticolis congénital est parfois associé à une fracture de la clavicule. Le torticolis congénital touche entre 0,4 % et 0,6 % des nouveau-nés.

Torticolis congénital

Causes du torticolis congénital

Les causes du torticolis congénital sont mal connues, mais le corpus scientifique pense qu’il pourrait s’agir d’une mauvaise position à l’intérieur de l’utérus ou encore d’un traumatisme lors du passage dans le bassin de la mère à la naissance. L’utilisation des forceps et de la ventouse pourrait aussi être la cause du torticolis congénital. D’autres raisons plus rares comme les anomalies osseuses et les lésions nerveuses expliqueraient certains cas de torticolis congénital.

Des questions? Notre regroupement de docteurs en chiropratique veut vous aider à soulager vos douleurs, malaises et inconforts de manière 100 % naturelle.

Des questions? Notre regroupement de docteurs en chiropratique veut vous aider à soulager vos douleurs, malaises et inconforts de manière 100 % naturelle.

Soulagement du torticolis congénital

Des massages doux peuvent aider à diminuer les contractions du muscle sterno-cléido-mastoïdien. Alors que la plupart des nouveau-nés et nourrissons qui ont un torticolis congénital ne semblent pas souffrir, on cherchera plutôt à traiter la cause de ce problème afin d’éviter d’éventuels problèmes lors du développement de l’enfant.

Stimuler le bébé visuellement afin qu’il cherche à tourner la tête dans toutes les directions peut aider à accélérer la guérison. Toutefois, la visite chez un professionnel de la santé est nécessaire afin de traiter adéquatement le torticolis congénital.

Torticolis congénital

Traitement du torticolis congénital

Torticolis congénital

Le traitement du torticolis congénital consiste en des mobilisations douces, des étirements ou des ajustements vertébraux. Quoique dans bien des cas mineurs de torticolis congénital, les symptômes s’estompent avec le temps, il est préférable de ne pas courir de risque et de traiter le problème dès sa détection. On évite ainsi certaines complications, notamment celles liées au développement.

Ce que la chiropratique peut faire pour le torticolis congénital

Grâce à sa formation universitaire (doctorat de premier cycle) totalisant près de 5000 heures, le chiropraticien est apte à diagnostiquer et traiter le torticolis congénital. Il peut aussi vous diriger vers un autre professionnel de la santé au besoin.

Les soins chiropratiques visent une réduction du spasme musculaire, une augmentation de la mobilité, une diminution de l’inflammation au besoin et la restauration des fonctions du cou. De plus, l’ajustement vertébral libère le système nerveux de ses entraves, facilitant la guérison et permettant au corps d’exprimer son plein potentiel de santé.

La prise en charge précoce du torticolis congénital réduit les conséquences et augmente la rapidité de guérison. Consultez donc un chiropraticien le plus tôt possible afin de minimiser les effets néfastes du torticolis congénital et ainsi faciliter la guérison.

[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Back To Top
close