skip to Main Content
Victime de vos gènes ? Probablement pas!

Victime de vos gènes ? Probablement pas!

Voici comment reprendre le contrôle de votre santé en 4 étapes.

Les scientifiques sont fascinés depuis longtemps par l’ADN. Le 20e siècle a vu d’importantes avancées dans le domaine de la génétique, notamment le séquençage complet du génome humain. Et dans la même foulée, on a découvert que les gènes sont responsables de moins de 10 % de toutes les maladies, même celles qu’on disait héréditaires.

Vous n’êtes donc pas prisonniers de vos gènes! Toutefois, votre attitude face à votre santé pourrait jouer un rôle important dans votre destinée. « Ma mère a eu le cancer du sein, alors je risque fortement d’en avoir un! » « J’ai des problèmes cardiaques, je n’y peux rien car mon père et mon grand-père en avaient aussi. » Ces croyances sont courantes, mais les gènes ne déterminent rien à eux seuls.

Si les gènes ne sont pas à l’origine des maladies, où faut-il chercher?

L’épigénétique – étude de l’impact de l’environnement sur les gènes – est beaucoup plus précise que la génétique lorsqu’il est question de déterminer la santé. Par exemple, il est possible d’améliorer votre santé par une alimentation nutritive, par l’activité physique et par d’autres choix de style de vie sains. Ce qu’on oublie souvent, c’est que vos croyances font également partie de votre environnement. Vos croyances, comme vos relations, la nourriture que vous mangez, l’air que vous respirez, la manière dont vous gérez le stress et bien d’autres facteurs internes et externes stimulent la façon dont vos gènes s’expriment.

Bruce Lipton, auteur du succès Biologie des croyances : Comment affranchir la puissance de la conscience, de la matière et des miracles, affirme que les gènes ne sont que des plans, des gabarits. Vous leur donnez le pouvoir de s’activer ou de se désactiver avec vos croyances et votre attitude. Il soutient également que la plupart des problèmes de santé surviennent à cause des perceptions erronées qui ont été apprises ou acquises. Et puisque vos perceptions peuvent changer, c’est aussi le cas de votre santé.

Vos croyances sont plus fortes que vos gènes

Il n’est pas trop tard pour changer vos croyances et changer votre santé pour le mieux. Voici les conseils de Dre Christiane Northrup, MD, spécialiste en santé naturelle de la femme, pour prendre consciemment le chemin d’une santé dynamique malgré vos gènes.

1er truc : Soyez conscient de la manière dont vous parlez de votre santé.

Vos mots pavent la voie de votre destinée. Les paroles qui sortent de votre bouche entrent directement dans vos oreilles. Elles atterrissent littéralement dans votre corps et vos cellules répondent. Ainsi, plutôt que de parler de maladie et d’incapacité, parlez positivement de ce que vous êtes capable de faire et de la manière dont vous contribuez à votre santé.

2e truc : Ne jouez pas à l’autruche.

Il est important de pouvoir dresser le bilan de vos antécédents familiaux pour votre fournisseur de soins médicaux. Toutefois, ne laissez pas cette information prendre trop de place dans votre cerveau. Et, surtout, ne parlez pas comme s’il s’agissait d’une fatalité.

3e truc : Écoutez ce que la maladie vous dit.

La manière la plus simple de contribuer quotidiennement à votre santé est d’écouter votre corps. Idéalement, il faut se mettre à l’écoute avant de tomber malade. Si des symptômes se manifestent déjà, portez attention. Reconnaissez qu’il est peut-être temps d’apporter quelques changements. Permettez à vos émotions de remonter à la surface et d’être libérées.

4e truc : Abordez vos défis de santé avec confiance

Dans tout défi de santé, il est facile de laisser la peur prendre le dessus. Souvent le manque de connaissance sur ce qui vous arrive vous laisse dans le néant et l’angoisse monte. Le hic, c’est que plus vous laissez la peur vous envahir, plus elle contrôlera votre santé. Vos cellules vibrent à la même fréquence que vos pensées. Il ne s’agit pas d’adopter la pensée magique, mais tout simplement de prendre action selon les signaux que votre corps vous envoie avec une attitude de confiance envers la capacité innée de guérison de votre corps.

L’intelligence innée qui vous habite a réussi à vous créer, cellule par cellule, et a la capacité de vous guérir. Il faut toutefois travailler dans le même sens qu’elle en adoptant un style de vie sain. N’hésitez pas à consulter votre chiropraticien de famille pour lui demander conseil sur la meilleure attitude à adopter face à vos défis en matière de santé. Il est là pour vous aider à trouver votre solution.

Lectures intéressantes sur l’épigénétique :

  • Biologie des croyances, Bruce H. Lipton
  • Molecules of Emotion, Candace Pert

 

 

Traduction et adaptation d’un article de Dre Christiane Northrup MD

http://www.drnorthrup.com/4-powerful-ways-to-improve-your-health-and-longevity-with-epigenetics/

[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Back To Top