skip to Main Content
Ces stimulants qui volent votre énergie… (au lieu de vous en donner)

Ces stimulants qui volent votre énergie… (au lieu de vous en donner)

Faites-vous partie de ceux qui ont besoin d’un café le matin pour se réveiller, puis d’un autre l’après-midi pour terminer la journée? Puis rapidement, un seul café le matin ne suffit plus. Ce qu’il faut savoir de la caféine, c’est que plus on en consomme, plus on ressent de fatigue.

La caféine est un stimulant alimentaire. Tous les stimulants brisent l’équilibre biochimique naturel du corps. Votre corps réagit donc en opposition à la caféine en essayant de restaurer son équilibre et de limiter les dégâts de ce stimulant. Alors bien que votre café semble vous donner de l’énergie à court terme, il ralentit les fonctions de votre corps à moyen et à long terme. De là la grande fatigue que vous ressentez quelques heures après.

Quels stimulants consommez-vous?

Toutefois, le café n’est pas votre seul ennemi. Quand on parle de stimulants alimentaires, on vise notamment :

  • les sucres – les glucides raffinés (sirop de maïs à haute teneur en fructose, farine blanche raffinée, etc.) et tous les autres édulcorants concentrés;
  • le sel raffiné;
  • la caféine et le chocolat;
  • l’alcool et le tabac;
  • certains additifs alimentaires comme le GMS et les édulcorants artificiels.

Les stimulants sont riches en facteurs antinutritionnels et agissent davantage comme des drogues que des aliments dans le corps. De nature addictive, ils sont les plus importants dérobeurs d’énergie et de clarté mentale.

Ils prennent également en otage vos papilles gustatives, causent des fringales non naturelles et mènent vers des problèmes de santé chroniques. Parmi ces problèmes, on retrouve : l’arthrite/inflammation, affaiblissement de la fonction immunitaire, fatigue/épuisement des glandes surrénales, insomnie, anxiété/dépression, SPM/symptômes liés à la ménopause, cancer/maladies cardiaques, hypertension artérielle, taux élevé de cholestérol, sinusites/allergies, caries dentaires, problèmes rénaux et hépatiques, hypoglycémie, troubles digestifs, infections à levures et maux de tête.

Si ce n’est pas encore suffisant pour vous inciter à éliminer les stimulants de votre vie ou du moins en réserver la consommation à de rares occasions, on se demande ce qui vous convaincra!

Craintifs de faire les premiers pas?

Les gens se montrent souvent réticents à s’éloigner des stimulants puisqu’ils ont la fausse impression qu’ils leur fournissent de l’énergie. En fait, les stimulants causent votre fatigue. Il n’est donc pas facile de briser ce cercle vicieux.

Vous pouvez tenter de couper votre consommation pour une semaine. Le mieux est de commencer un vendredi et de vous reposer toute la fin de semaine parce que le corps sera fatigué. Si vous tenez le coup, vous vous sentirez déjà mieux le lundi ou le mardi.
Après ce premier pas, vous pourrez ensuite vous attaquer aux glucides raffinés. Le plus simple est de remplacer le « blanc » (sucre, pain, pâtes) par le « brun » (grains entiers et édulcorants naturels). À ce point, vous aurez retrouvé un niveau d’énergie que vous n’auriez jamais soupçonné et vous devriez même perdre du poids.

Tout le monde n’a pas la même facilité à modifier sa consommation. Visez d’abord le stimulant le plus présent dans votre vie et les résultats ne tarderont pas à se manifester. Bonne transformation !

[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Back To Top